Décollage pour le Bourget ! Le salon international de l’aéronautique c’est jusqu’à dimanche. Il est ouvert au grand public depuis vendredi. Vous pouvez donc le visiter de 8h30 à 18h. On y découvre bien sûr des dizaines d’avion – certains sont visitables -, et il y a aussi des démonstrations en vol, à la mi-journée. Et à l’intérieur des grands hangars du Bourget, on découvre également le futur de l’aviation et de l’espace. « Les conducteurs et les pilotes pourront rentrer chez eux avec ça et l’utiliser comme une voiture normale ».  » L’engin semble sorti d’un film. Une voiture volante, une vraie, avec des ailes repliées vers l’arrière et qui se déploient sur les côtés. Ça fait un peu penser à une coccinelle qui s’envole, mais il n’en est rien. Voici l’Aeromobil, 1,2 million d’euros l’unité, présentée par Stephan Vadocz, responsable de la société : « on passe d’une voiture à un avion en trois minutes ! Avec les ailes repliées, l’appareil fait 5,9m sur 2,2m. On peut le garer sur une place de parking donc, à l’avenir, les conducteurs et les pilotes pourront rentrer chez eux avec ça et l’utiliser comme une voiture normale. » A noter, une petite poignée au-dessus du tableau de bord, pour sortir un parachute ! Juste à côté de ce prototype, une autre machine un peu folle. Un drone à hélices, sur lequel on peut s’asseoir, comme sur une moto, à califourchon, avec une poignée de contrôle dans chaque main. Le souvenir du Concorde… Un peu plus loin, c’est la Nasa et le CNRS qui présentent des robots destinés à la planète Mars. Les explications de Philippe Caïs, manager au CNRS : « ce robot, c’est l’étape prochaine, lancement en juillet 2020, arrivée sur Mars en 2001. Il a une durée de vie de trois ans, durant laquelle il devra sélectionner les meilleures cibles pour préparer le retour d’échantillons ». Enfin, si vous avez toujours rêvé de prendre un avion plus rapide que la vitesse du son, une entreprise américaine présente au Bourget « le Baby Boom », un avion censé faire Paris-New York en trois heures. Comme au temps du regretté Concorde.

Comments are closed