CAE poursuit sa conquête du monde de la simulation de vol professionnelle. En effet, la société canadienne a engrangé quelques contrats supplémentaires pour fournir des simulateurs de vols à des compagnies et organismes de formation, notamment dans la zone Asie-Pacifique. En effet, CAE a annoncé aujourd’hui qu’elle a vendu quatre simulateurs de vol (FFS) à des clients de l’Asie et de l’Australasie. Les contrats comprennent la vente d’un simulateur Boeing 747-8 à Air China et de trois simulateurs ATR 600 : un à Air New Zealand, un à Garuda et un à un client dont l’identité demeure confidentielle. Ces contrats ont une valeur d’environ 60 millions de dollars canadiens au prix catalogue. Le prix catalogue inclut la valeur des données, pièces et équipements (DP&E) propres à l’avion d’un fabricant OEM, qui sont habituellement fournis par CAE dans la construction de ses simulateurs. Dans le cas de ces contrats, certains clients fournissent une partie du contenu OEM. Il s’agit des quatre premiers FFS dont CAE a annoncé la vente depuis le début de l’exercice 2015, qui a commencé en avril. « Etant donné que la demande dans notre secteur commercial demeure forte, l’une de nos principales priorités demeure l’approche axée sur le client. CAE est fière d’offrir la plus vaste gamme de solutions disponibles et les plates-formes ATR-600 et 747-8 sont des exemples de notre investissement en recherche et en développement, qui vise à répondre à l’ensemble des besoins de nos partenaires », a déclaré Nick Leontidis, président de groupe, Produits de simulation, formation et services associés – Civil à CAE. « Je tiens à remercier Air China, Air New Zealand et Garuda pour leur soutien et leur confiance au cours des 15 à 20 dernières années. »

Comments are closed