Le spécialiste canadien des simulateurs de vols CAE a annoncé lundi dernier avoir signé des accords pour plus de 350 millions de dollars. La société a notamment vendu neuf simulateurs de vols (FFS) à des compagnies aériennes. Les nouveaux contrats signés par la société canadienne couvrent un large éventail de dispositifs et de programmes de formation : formation de commandant de bord, formation des pilotes d’avions d’affaires, exploitation de centres de formation, services après livraison… Il confirme ainsi sa position privilégiée en matière de formation. Sur ces 350 millions, plus de 100 portent sur des programmes de formation pour plus de 10 exploitants d’avions d’affaires aux États-Unis, en Europe, en Asie et au Moyen-Orient. CAE a aussi réussi à décrocher un contrat d’exclusivité de quatre ans pour former les pilotes d’un client nord-américain (elle n’a cependant pas voulu préciser l’identité dudit client). Côté simulateurs, c’est un client asiatique, dont l’identité est elle aussi demeurée confidentielle, qui s’est porté acquéreur de cinq des neuf simulateurs de vol vendus. Un autre a aussi été vendu à la co-entreprise entre CAE et InterGlobe Enterprises, et un autre encore l’a été à Mitsubishi Aircraft Corporation. Avec cette nouvelle vente, le constructeur montréalais a écoulé 39 simulateurs depuis le début de son exercice 2016, qui se teminera à la fin mars. Cette nouvelle vente devrait lui permettre de dépasser ses prévisions pour l’exercice en cours.

Comments are closed